Le palais de justice de Saint-Hyacinthe bientôt démoli

1983 Jean-Marie Cossette

Le palais de justice de Saint-Hyacinthe sera prochainement démoli pour laisser place à un nouveau, comme l’annonçait en août 2019 la députée caquiste Chantal Soucy, au nom de la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Sonia LeBel. Cet édifice public datant de 1965, représentatif du modernisme décoratif en vogue aux États-Unis à l’époque, est une réalisation des architectes Desnoyers Brodeur Mercure. Le projet étant de construire sur le même emplacement, un palais de justice temporaire est en cours d’aménagement au coût de 16 M$. En principe, les activités judiciaires y seront transférées en octobre prochain. Le nouveau bâtiment qui remplacera l’ancien offrira 50 % d’espaces en plus, afin de répondre aux besoins des principaux occupants, soit le ministère de la Justice, le ministère de la Sécurité publique et le Directeur des poursuites criminelles et pénales. De plus, il sera rapproché de la rue Dessaulles afin d’agrandir l’aire de stationnement à l’arrière. Un garage souterrain était souhaité, une demande rejetée par la Société québécoise des infrastructures, sous la direction de laquelle est mené le dossier. La députée Chantal Soucy affirme cependant que son collègue le ministre Simon Jolin-Barrette l’aurait par contre autorisé.

Palais de justiceDans l’état des lieux des palais de justice établis dans la revue Barreau du Québec d’avril 2013, la situation de celui de Saint-Hyacinthe est jugée déplorable : « mauvaise construction, corridors étroits, manque de salle d’audience et de locaux pour rencontrer les témoins... ». Depuis 2008, des travaux le concernant sont inscrits au Programme québécois d’infrastructures. En juillet 2018, à quelques mois des élections provinciales, sa rénovation et son agrandissement prochains furent annoncés par la ministre libérale de la justice et procureure générale du Québec, Stéphanie Vallée. À l’époque, seule une démolition partielle de l’édifice existant était envisagée, comme le rapporte le Courrier de Saint-Hyacinthe. FVL, MHD 03-2021

 

> Lire davantage sur le palais de justice de Saint-Hyacinthe

> Lire la biographie de Maurice Desnoyers

> Lire la biographie de Jean-Guy Brodeur

 


Pour aller plus loin...

« Palais de justice de Saint-Hyacinthe », Architecture – Bâtiment – Construction, vol. 19, no 222, octobre 1964, p. 25-29, en ligne.

Bouchard, Charlemagne, « Un palais de justice pas comme les autres », La Patrie, 24 décembre 1964, en ligne.

Cabinet du ministre de la Justice et procureur général du Québec, Le projet d'agrandissement et de rénovation du palais de justice de Saint-Hyacinthe franchit une nouvelle étape, 18 juillet 2018, en ligne.

Cabinet du ministre de la Justice et procureur général du Québec, Signature d'une entente pour le palais de justice temporaire de Saint-Hyacinthe, 16 août 2019, en ligne.

Cabinet du ministre de la Justice et procureur général du Québec, Début des travaux de construction du palais de justice temporaire de Saint-Hyacinthe, 20 janvier 2021, en ligne.

Foisy, Paul, « Le 1550 Dessaulles », Centre d’histoire de Saint-Hyacintheen ligne.

Robert, Anne-Sophie, « Les grands disparus des années 1960 (2) », Centre d’histoire de Saint-Hyacintheen ligne.

« Un nouveau palais de justice pour Saint-Hyacinthe », Chantal Soucy, en ligne.

Venne, Jean-François, « Médaille du Mérite : Maurice Desnoyers. Ténacité et imagination », Esquisses, vol 31, no 2, automne 2021, pages 10-11, en ligne.

Royal Architecture Institute of Canada Journal, vol. 40, no 1, Janvier 1963, p. 38, en ligne.

Ville de Saint-Hyacinthe, « Le palais de justice », Histoire de Saint-Hyacinthe, panneau complet n 22 du circuit A, en ligne.

 

</