À noter - Interventions

École Lisob-2016-parvis 2

 Fin des années 2000, le ministère de l'Éducation du Portugal lança un ambitieux programme de réhabilitation des écoles secondaires. Au cours du voyage d'études 2016 du DESS en architecture moderne et patrimoine de l'UQAM, nous avons visité deux édifices scolaires qui furent réfectionnés et modifiés dans un tel contexte : l'école Clara de Resende à Porto et le lycée Padre Antonio Vieira à Lisbonne. Le but de ce vaste chantier qui concerna environ 150 établissements était de les adapter aux attentes contemporaines en matière d'usage, de confort et de sécurité. Les grandes lignes de ce programme peuvent être déduites de l'observation. Dans les deux écoles, la bibliothèque est relocalisée près de l'entrée afin de la rendre plus visible, l'accès universel des locaux est assuré, sont ajoutés un auditorium, accessible directement de la rue afin de pouvoir être utilisé indépendamment, des classes spécialisées et des bureaux pour les professeurs et un système de climatisation est installé.

École Porto 2016 cours

Ce programme profita de la collaboration de certains professeurs de l'Institut supérieur technique de l'Université de Lisbonne et fut amorcé avec quatre projets pilotes, dont un sous la direction de l'agence de l'architecte Carlos Prata que nous avons rencontré à l'école Clara de Resende à Porto. Construite en 1955-1958, celle-ci est d'allure plus traditionnelle que le lycée, avec ses toits à double pente et ses façades de pierre et d'enduit. Ici, comme à Lisbonne, l'architecte a cherché par préserver l'authenticité de l'édifice, en minimisant l'impact des interventions nouvelles. Un des défis principaux fut l'intégration du système de ventilation, installé dans des faux plafonds qui sont bien dégagés de l'enveloppe existante. Alors que les portes et châssis furent remplacés, le dessin original fut respecté. Les portes vitrées qui, à partir du hall, donnent accès aux couloirs de classe ont été conservées, et donc la transparence. Aujourd'hui, 1 700 élèves fréquentent l'école, en deux cohortes successives par jour.

FVL, 2016-09-06