Chochikukyo, Kyoto, Japon, 1928

Fuji-maison-coininteérieur-P1030397

La maison personnelle de Koji Fujii (1888-1938) érigée en 1928 est la dernière d'une série d'investigations développée par l'architecte afin d'élaborer une résidence appropriée à la fois à la vie moderne et au climat. Fuji acheta 33 hectares sur une colline au sud-ouest de Kyoto, où il construisit une suite d'habitations individuelles expérimentales. Celle érigée en 1928 est la dernière de la série et elle synthétise ses recherches qui témoignent d'une connaissance de l'architecture moderne occidentale.

Fuji-maison-coin-P1030392

Dans cette maison, Koji Fujii mit en oeuvre des matériaux et des motifs traditionnels, tout en réexaminant scientifiquement leur fonction. Le plan de la maison est basé sur un module d'un mètre, ce qui manifeste l'intérêt de l'architecte pour les standards universels. Des portes coulissantes permettent de briser l'isolement des pièces individuelles. Un tel dispositif utilisé en imposte ou au ras du sol permet de contrôler la ventilation naturelle, tandis qu'un large toit débordant protège les pièces de l'ensoleillement. Les matériaux sont choisis avec soin, la terre des murs pour son inertie thermique et le papier de riz pour diffuser la lumière naturelle et artificielle. Certains qualifient ce projet de «design passif».

Fuji-maison-intérieur-P1030404

Cette maison fut visitée par l'architecte moderniste allemand Bruno Taut alors que, fuyant le nazisme, celui-ci séjourna au Japon trois ans au milieu des années 1930. Elle fait partie de la sélection de Docomomo Japon et la brève analyse ci-dessus reprend bien des termes de celle proposée par Hiroyasu Fujioka dans l'itinéraire du voyage organisé par l'organisme à l'occasion de la 13e conférence de Docomomo International. FVL, 2014-10-10.


 Pour plus de photographies...

Chochikukyo, Oyamazaki-cho, Otokuni-gun, Kyoto Prefecture (diaporama), en ligne.