Sombre avenir pour le centre culturel du domaine de l'Estérel

centre culturel barricadé-juin2014

La Ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson envisage de retirer la citation qu'elle a conférée a son ancien centre culturel par règlement le 20 janvier 2014, donc peu de temps après l'entrée en fonction du nouveau conseil municipal à la suite des élections du 3 novembre 2013. Cette mesure prise en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec vise à protéger certains éléments de l'édifice non ciblés par son classement à titre d'immeuble patrimonial promulgé le 20 février 2015. En effet, la protection du centre commercial du Domaine-de-l'Estérel par le ministère concerne uniquement la tête de l'édifice et certains de ses intérieurs, la Blue Room (ancien restaurant-cabaret) et la cage d'escalier principale. Elle ne couvre pas la partie arrière du bâtiment qui s'articule autour de la halle en béton de l'ancien garage. Comment expliquer un tel revirement?

Rappelons que depuis 2007, la Société d'histoire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson-Estérel, Action patrimoine et Docomomo Québec demandaient le classement du centre commercial du domaine de villégiature construit entre 1936 et 1938 à l'initiative du baron belge Louis Empain et sous la direction des architectes Antoine Courtens et Louis Nicolas. L'avis d'intention de classement est intervenu le 18 avril 2013, alors que l'administration de la mairesse Linda Fortier s'apprêtait à se départir du centre culturel à la suite de l'appel de propositions lancé en octobre 2012 pour acquérir et reconvertir cet édifice. Ce fut chose faite à la veille des élections: HBO Construction devint propriétaire devant notaire le 25 octobre pour la modique somme de 100 000,00 $. Il emportait la mise avec un projet récréotouristique où des condominiums résidentiels remplaçaient la partie arrière de l'édifice.

La citation de l'ancien centre culturel fut une des premières mesures prises par le Conseil municipal présidé par le maire Gilles Boucher. Fin 2013, l'intention était même de racheter l'immeuble au prix de vente, sa réappropriation ayant été un des points du programme électoral sur la base duquel Gilles Boucher et un membre de son équipe s'étaient fait élire. Mais les négociations achoppèrent, la somme demandée dépassant le million, HBO voulant se départir du même coup du site de l'ancienne auberge du Baron acquis fin 2011. Les relations entre la Ville et le promoteur se détériorèrent même, ce dernier intentant en juillet 2014 une poursuite jucidiciaire pouvant s'élever à plusieurs millions contre la Ville pour perte de profits causée par la citation. Les services municipaux quittèrent le bâtiment fin mars 2014 et, au cours de l'été, les citoyens n'eurent pas accès à la plage, comme le prévoit l'acte de vente. Une autre pomme de discorde. Le terrain est barricadé et le bâtiment vide et non chauffé.

Triste situation pour cette «manifestation précoce de l'architecture moderne au Québec». Horizon inquiétant financièrement pour la Ville et ses citoyens. Grave impasse depuis bientôt un an et un dur hiver qui ne fut sans doute pas sans conséquence pour l'immeuble patrimonial. En abrogeant la citation, le Conseil cherche-t-il à rétablir les ponts le promoteur et à reprendre les négociations au sujet de l'avenir de l'immeuble et de l'usage public de la plage ? Rappelons qu'au classement de l'immeuble est associée une aire de protection qui contraint l'ensemble du projet, c'est-à-dire, toute construction qui vient s'ajouter à l'éperon, ainsi qu'un plan de conservation. Le dépôt récent de ce document par le ministère de la Culture et des Communications a-t-il rassuré les édiles au point qu'ils jugent superflue la citation que dénonce le promoteur ? FVL, 2015-05-30

Pour en savoir plus....

Patrimoine Laurentides, «Fiche technique : Centre communautaire du Domaine d'Estérel», s.d., en ligne.

Houle, Isabelle, «Sainte-Margeurite reprend son centre culturel», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 11 décembre 2013.

«HBO Construction garde le Centre culturel», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 20 février 2014.

Houle, Isabelle, «Fermeture de la plage à Sainte-Marguerite. HBO Construction se défend», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 8 juillet 2014.

Gallenne, Thomas, «Plage du lac Masson: HBO Construction donne sa version», Accès, 9 juillet 2014, en ligne

Houle, Isabelle, «Séance du conseil de sainte-Marguerite. Un litige qui dérange», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 29 juillet 2014

Houle, Isabelle, «Centre culturel à Sainte-Marguerite. Négociations vers un partenariat public-privé?», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 20 février 2015, en ligne.

Houle, Isabelle, «La Ville veut retirer sa citation», Le Journal des Pays-d'en Haut La Vallée, 22 mai 2015, en ligne.